EDITO


Il n’aura échappé à personne que le cinéma aura vécu pour la deuxième année consécutive une catastrophe en termes de production et de diffusion. Un des pires scénarii imaginables… Les tournages à l’arrêt, les réalisateurs bloqués devant leurs tables de montages, des centaines de milliers de personnes privées d’exercer leur art, leur passion… et la lumière désespérément éteinte sur les écrans de nos salles. Et pourtant l’envie de faire, et de montrer des films n’aura jamais été aussi forte dans notre région. Pour rappel en 2019, 3.840 décors et lieux de tournage ont été recensés en Occitanie, ce qui a permis à notre région, avec 2.235 jours de tournage, de monter sur la 2e marche du podium des régions de France en nombre de jours de tournages de longs métrages ou fictions TV. En quatre ans, le nombre de jours de tournage a été multiplié par près de quatre.

C’est pour témoigner de cette belle énergie, de cette richesse insoupçonnée, pour affirmer le rôle essentiel joué par les festivals culturels dans nos vies, mais aussi et surtout parce que l’on avait tellement envie de vous retrouver, que nous avons tenu être là à nouveau cet automne.

Le Festival Cinéma d’Automne réinvestira les salles du cinéma VEO Castelnaudary, du 13 au 17 octobre prochain.
Nous aimerions très sincèrement et vivement remercier toutes celles et ceux dont l’engagement pour la culture à nos côtés et le soutien sans faille ont été cette année tout particulièrement indispensable, précieux : nos partenaires institutionnels (la Ville de Castelnaudary, le département de l’Aude, la région Occitanie, le CNC, la DRAC Occitanie), nos partenaires privés, nos associations amies, les bénévoles, les distributeurs, artistes et techniciens. Chacun d’entre eux nous a permis d’imaginer ce qui aurait pu sembler impossible il y a quelques mois : des retrouvailles qui seront, maintenant nous en sommes convaincus, un temps fantastique de convivialité autour de ce 7ème art qui continue inlassablement de nous surprendre. Alors plus que jamais, puisque nécessité s’impose : soyons curieux, étonnons-nous…